Powered by Invision Power Board


Pages : 1 2 | Suivante | Dernière ( Aller vers premier message non lu ) Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Racontez...
Lorelei
Écrit le : Mardi 20 Avril 2010 à 00h31


Nymphe aux mânes vaporeuses
Group Icon

Groupe : Citoyennes
Messages : 1 756
Membre n° : 700
Inscrit le : 21/06/2006




.. VOUS.

Je me pose bien trop souvent, et naïvement d'ailleurs, la question de savoir : que font réellement les gens dans la vie ? On connait parfois le titre du poste qu'ils occupent, ou bien le diplôme qu'ils ont en poche, mais généralement je ne vois pas trop ce qui se cache derrière toussa. Que font-ils concrètement lorsqu'ils arrivent au bureau ? Qu'apprennent-ils réellement en allant à ces cours ?

Je vous propose donc de parler de vous ici, de nous expliquer à tous votre parcours, votre formation, votre métier, bref.. ce que vous faites !





Je commence.


Je suis en fin de première année d'un BTS Diététique. BTS ça veut dire Brevet de Technicien Supérieur, et c'est un diplôme délivré au bout de deux ans d'études (bac+2 wouhouhou).

On apprend à devenir diététicien/ne pour ensuite travailler un peu partout : dans les hôpitaux, en libéral, pour des entreprises, des industries, des écoles, etc.


Concrètement, mon année comprend des semaines de cours et des semaines de stages.

Les cours sont orientés vers la nutrition :
- la connaissance des aliments nous demande de tout connaître à propos des aliments (fabrication, hygiène, teneurs nutritionnelles, etc) comme les produits laitiers, les produits céréaliers, les additifs..
- la nutrition nous demande de connaître tous les besoins nutritionnels de toutes les populations et notamment celles qui ont des régimes particuliers comme les diabétiques.
- la biochimie et la biologie nous demande de connaitre plein de formules chimiques, les formes moléculaires du cholestérol, du glucose, ou encore comprendre les mécanismes d'absorption des aliments au cours de la digestion.
- la physiopathologie nous demande de connaître les pathologies auxquelles nous serons confrontés (obésité, dénutrition, diabète etc) pour les reconnaître et les comprendre afin de mieux les aborder avec les patients.
- la gestion, le marketing et le droit nous permettent d'avoir les clés pour comprendre et nous débrouiller dans le monde professionnel.
- les TP de cuisine.. pas besoin d'expliquer : on apprend à faire des éclairs au chocolat et des gnocchis héhé.

Les stages sont de trois types :
- en restauration collective (comprenez écoles, hôpitaux, maisons de retraite)
- quelque part où on peut suivre un diet, découvrir un autre milieu que la restauration collective et les thérapeutiques
- en thérapeutique (hôpitaux avec suivi d'un diet pour voir les cas pathologiques)


Donc au niveau technique, on apprend à rédiger des menus équilibrés, à quantifier les composants des repas pour respecter l'équilibre, à vérifier que les mesures d'hygiène dans les cuisines sont respectées, à donner des conseils sur les apports à privilégier pour chacun.. Etc. Fin là je m'arrête pasque sinon je peux en parler encore pendant des heures, donc si ça vous intéresse plus, je me ferai une joie de vous en raconter d'avantage :D
PM
Top
Asuka
Écrit le : Mardi 20 Avril 2010 à 03h31


Akaï Tsuki
Group Icon

Groupe : Citoyennes
Messages : 1 795
Membre n° : 44
Inscrit le : 07/03/2003




Pour ma pars je vais au CÉGEP (Collège d'Enseignement Général Et Professionnel ), cet établissement ce trouve seulement au Québec et précède l'université, pour y accéder il faut un diplôme de secondaire 5 ( Ce qui équivaut un peu à la terminale, normalement c'est vers l'âge de 17-18 ans que l'on termine sont secondaire 5 ).

J'étudie en Technique de l'informatique et je suis présentement en première année. Cela fait déjà environ 3ans que je suis au CÉGEP ( 6 Sessions de 3 mois, 3 automnes et 3 hivers ). Pour l'instant ce ne sont que des cours de programmation en Java avec quelque notions mathématique ( Calcul binaire, hexadécimal ), avec certaines parties pratique ( Réparation d'ordinateurs ) et pour terminer quelque notions de plus pour le futur ( Apprendre les base de la comptabilité au cas où il faudrait faire un programme de ce genre, quelque notions de psychologie pour mieux parler en groupe ( L'informatique est la plupart du temps un travail en groupe )).

Sinon, j'ai déjà presque tout terminer mes cours généraux, cours complémentaire, anglais, philosophie. Il ne me reste que 1 cours en littérature et 2 en conditionnement physique.

Chaque session est divisé en 2, la session a une semaine de congé au milieu pour les travaux de session et les préparation au examen de mi-session. À la fin de chaque session il y a 2 semaines d'examen. La session d'automne débute fin Août et se termine 2 jours avant noël, ensuite il y a 1 mois de congé avant le début de la session d'hiver qui débute en fin janvier et se termine mi-mai, ce qui laisse 3 mois de congé entre la session d'hiver et d'automne. Mais il existe une session d'été pour ceux qui veulent terminer certains cours spécifique comme la littérature et les mathématiques.

Dans mon champs d'étude on m'offre 2 stages et cela à partir de la 4ième session, la technique dure au minimum 3 ans ( 6 sessions ).

Je suis dans cette technique pour avoir quelques bases au cas où je ne pourrais pas trouvé d'emplois dans le domaine du jeu vidéo.

Je crois avoir tout dit pour l'instant.
PMEmail Poster
Top
Merethide
Écrit le : Mardi 20 Avril 2010 à 08h37


Chef du village
Group Icon

Groupe : Citoyennes
Messages : 37
Membre n° : 3 848
Inscrit le : 07/04/2010




A mon tour alors ^^

Je détiens un DEUG de chimie, deux licences (chimie biologie et PPC -procédé physico-chimique) et une maitrise de chimie analytique orientée vers la biologie.

Un bac + 4 donc.

J'ai un an d'expérience cumulée dans mon domaine suite à trois stage sur les thèmes suivants :

- étude des propriétés physico-chimique du bois de chène (le bois utilisé pour faire les barriques pour faire vieillir le vin, à l'ancienne ^^)
- étude de l'influence de la température et de l'humidité sur un capteur électrochimique à Ethylène.

L'éthylène est le gaz qui permet la maturation des fruits, la dernière boite pour qui j'ai eu à travailler fournissait des chambres froides à atmosphère contrôlée. C'est à dire qui permet de conserver certains fruits (pommes majoritairement) sans rien d'autre qu'un niveau modéré de dioxygène et CO2 (et surtout pas d'éthylène ^^)

En gros les pommes qui vous achetez en ce moment sur le marché/supermarché sort de frigo et ont été cueillit entre sept et oct.
=)

Malgré mon "expérience" je ne trouve pas de travail dans mon domaine, et oui il faut entre deux et cinq ans d'expérience avant d'être intéressante....
Et le premier emplois bande de neuneu vous en faites quoi hein ?

Dépression ...

Suis faible "_"

Jusqu'à ce que je trouve un premier cours à donner, puis, deux, puis trois...


Je suis donc Prof à domicile sur le triangle dorée S "maths, phy-chimie et SVT"

Au jour d'aujourd'hui, j'ai 23 élèves. Du CM1 à la 3ème année de Psycho.
Je fais du 7j/7, c'est de l'individuelle des séances de 1 à 2h.
Je travaille effectif environs 30h/semaine. Si je rajoute le temps de déplacement pour aller travailler je suis à environs 45h/semaine.


Mais sans vouloir partir sur un troll avec Lorelei ... on fait comment quand on est diabétique pour faire un régime hypocalorique hein ? :P
PMEmail PosterUsers Website
Top
Reven Niaga
Écrit le : Mardi 20 Avril 2010 à 12h36


Pirate silvite
Group Icon

Groupe : Citoyennes
Messages : 1 285
Membre n° : 222
Inscrit le : 23/07/2003




Bah, tiens, c'est intéressant comme sujet :rolleyes:
Comme ça, au moins, je peux vérifier ce que font les gens pour pas dire des conneries (non, ne rigolez pas, j'ai dû demander déjà 4 ou 5 fois ce que faisait notre cher Cp, le pauvre va bientôt croire que je le fais exprès xD)

Heu, donc pour ma part après avoir terminé le luycée en section littérature/langue vivante au luxembourg, je m'en suis allée en suisse pour dessiner :rolleyes:

Je suis donc dans une école d'art visuel qui propose deux formations professionelles : d'animation et d'illustration, sur 3 ans, avec bachelor à l'appui Et également un année préparatoire. Je suis évidemment en formation d'illustration ^-^
Globalement, ça se présente un peu comme "au boulot" après quand on aura fini. Les profs se contentent en général de nous balancer un sujet à la figure, plus cadré au début (sujet précis, technique imposé etc), puis de plus en plus large, nous regarde procéder, nous évoluent, nous disnet ce qui va pas, ce qu'on peut améliorer, que c'était pas une bonne idée de faire ça, mais que ce truc c'était bien pensé, et finalement nous cassent en nous donnant la note finale. ^-^"

On a aussi un rythme très "boulot" avec 40 heures par semaines, sans réel cours théorique (on bosse, et on est pas dans nos banc à écouter le prof radoter sa théorie de couleur si vous voulez, bref on apprend en pratiquant), puis, avec le travail a effectuver à la maison, je suis déjà facilement arriver à des semaines de 70heures ou plus.
On a relativement peu de cours pour les exploiter au maximum, la première année actuelle à "volume" ou on travaille avec de la terre (rouge et grise) pour nous aider à visualiser par la suite nos dessin en 3D (ou un truc du genre, c'est très pratique quand on a pas de vision 3D ce cours *toussote*), dessin d'observation où le prof aiment bien nous donner des sujets un peu bizarre mais où il faut ramener trente mille référence histoire de bien faire la chose (donc non c'est pas du bête recopiage d'un objet X posé au milieu de la salle comme d'habitude), l'étude documentaire qui, elle, essaie de nous faire recopier le plus fidèlement possible un objet ou photo Y histoire qu'on sait comment est construit tel truc, ou, surtout, pour comprendra la texture d'une chose, et donc de dessiner un arbre qui ressemble réellement à un arbre, illustration où il faut appliquer tout ce qu'on a appris ailleurs, couleur histoire qu'on sache comment mélanger les couleurs et comment donner une ambiance coloré, ainsi que le ô très important dessin d'académie ("nu" si ça peut vous aider plus).

J'ai réussi ma première année (yeah), mais j'ai loupé phénoménalement la 2ième... c'est sûr que si on est jamais présente, on peut mal la réussir. Donc voilà, l'année prochaine (donc en septembre) je re-fait la 2ième, ou plutôt je le fais tout court vu que... heu... les semaines où j'ai été à l'école cette année doivent se compter sur mes deux mains au grand maximum....

Sinon, à côté je bosse en freelance, si jamais je trouve un intéressé qui a envie de payer plus que 20€ pour un dessin A3, encré et coloré :rolleyes: (c'est fout, l'impression qu'on a par moment que les gens croient qu'un dessin ça fait en 5 minutes et que ça coutent rien à faire), et je me retrouve par momant à des conventions (tel polymanga, BD-Fil, Tramelan, Audincourt), et un jour je serais à la japan expo è_é" Mais vu leur prix faut déjà être riche en tant qu'artistes amateur xD

Hm voilà, je ne suis pas sûr que je suis claire, mais bon u.u"
PMUsers WebsiteICQAOLYahoo
Top
Le poussin
Écrit le : Mardi 20 Avril 2010 à 12h58


Roi des abysses
Group Icon

Groupe : Citoyens
Messages : 507
Membre n° : 310
Inscrit le : 22/09/2003




Oh, un topic CV. :)

J'ai été diplômé fin 2008 d'une école d'ingénieurs, filière informatique. Un ingénieur devant être polyvalent, les cours sont assez généraux et sont plus là pour ouvrir l'esprit et montrer ce qui existe, ils ne sont pas nécéssairement représentatifs du futur métier. Au cours de cette formation j'ai suivi trois stages dans des cadres et domaines variés (petite boîte, labo/recherche, ...).

À l'issue de cette formation, j'ai été embauché comme développeur C++ au sein d'une petite équipe (3-4 personnes) dans une petite boîte bossant dans le domaine de la vidéo sur IP. Étant dans une petite structure ça n'était pas du développement "bête et méchant" avec un cahier des charges complet, etc. (précision : ça existe aussi dans certaines grosses boîtes). Je n'étais pas limité au développement d'une application, il y a aussi les jeux de tests, corriger ses propres bugs et en remonter aux autres équipes, réfléchir aux nouvelles fonctionnalités, comment les intégrer au projet, discuter des points à d'autres équipes avec ces dernières, ... Ambiance et environnement sympa, horaires souples : pas à se plaindre de ce côté là.
Voilà, en gros un job de développeur, ce qui n'a rien de bien original. :P

Après un peu plus d'un an à ce poste, j'ai subi un licenciement économique. Je suis donc en vacances sans emploi depuis un mois maintenant, et en phase d'être réembauché.
PMUsers Website
Top
Mortis Ghost
Écrit le : Mardi 20 Avril 2010 à 13h53


Le quatre-vingt septième fantôme
Group Icon

Groupe : Super Modérateurs
Messages : 1 761
Membre n° : 74
Inscrit le : 17/04/2003




Alors moi heu, j'ai terminé mes études en Bande Dessinée y'a bientôt deux ans, à St Luc Liège où j'ai pas appris grand chose de plus que si j'avais été de temps en temps à la Bibliothèque (ce que je fais de toutes façons, en fait) et que je m'étais pas arrêté de dessiner, mais en même temps j'y ai aussi fait la connaissance de plein de gens biens donc au final ça va.

Après être retournée une petite année chez mes parents pour manque de revenus, je suis passé sur le chômage, où je suis encore pour le moins longtemps possible. Maintenant j'habite à Liège (depuis quelques jours avant la dernière RIZ), la porte à côté d'un atelier où je dessine et fait des trucs. J'ai participé à plusieurs expos avec un collectif d'artistes qu'on a monté avec des autres ex-élèves de St Luc, et d'autres personnes, où je fais principalement de l'illu, même si ça tire souvent vers la BD, vu que c'est ce que j'aime. Je fais aussi des trucs qui ont rien à voir, comme des châteaux en carton.

Mais les expos ça sert à rien alors je travaille actuellement pas mal à la confection de dossiers de BD à envoyer à des éditeurs (quelques planches, et une présentation du projet), seul ou avec des amis (principalement Alias Conrad Coldwood qui habite deux étages au dessus, et qui fait des décors et des scénarios). Pour le moment je n'ai que des réponses négatives mais je suis loin de désespérer et je persévère. Je travaille aussi à un fanzine avec un autre ami liégeois, qui devrait sortir sous peu en tout petit tirage, mais dont je parlerais ici certainement.

Et pour terminer, je travaille actuellement à des illustrations pour un livre sur Liège, pour lequel je devrais être payé pour de vrai, même si j'ai pas encore signé de contrat et que ça devient louche. Mais on verra.

Ah, et parfois je trouve des tout petits jobs de quelques jours, genre reproduire en géant des dessins d'enfants pour faire des fresques ou aider au montage d'une expo sur le théâtre de rue, mais c'est rien de très concret. Et c'est des trucs de pistonné via des gens que je connais, je cherche pas vraiment par moi-même, à part en BD.

Je passe quand même beaucoup trop de temps à jouer à des jeux vidéos et à trainer sur internet.
PMEmail PosterUsers Website
Top
Eölen
Écrit le : Mardi 20 Avril 2010 à 19h52


Fondateur pas dans la main
Group Icon

Groupe : Admin
Messages : 2 596
Membre n° : 15
Inscrit le : 03/01/2003




Pour ma part, je fais des études en sciences du langage. Je finis d'ici trois semaines ma Licence (3 ans après le bac). J'ai eut des cours d'une bonne partie des disciplines des sciences du langages mais pas celles qui m'intéressent, évidemment. Enfin, j'ai eut des cours de :
- sémantique : étude du sens
- morphologie : la construction des mots
- lexicologie : étude du lexique, donc des mots (avec un peu des deux précédents)
- syntaxe : organisation et structuration du langage
- morpho-syntaxe : formation des
- phonétique/phonologie : sons prononcés et structuration des sons (la distinction est plus complexe, mais les deux sont complémentaires) avec l'apprentissage de la parole, la forme du conduit vocal (anatomie), l'étude des ondes sonores (acoustique), la perception de la parole
- pragmatique : le langage comme façon d'agir sur l'autre
- linguistique historique : évolution de la langue avec le temps (avec des bout de dialectologie, étude des dialectes, et de toponymie, étude des noms de lieux)
- rhétorique et linguistique textuelle : structuration au niveau d'un texte ou d'un discours
- psycholinguistique : l'organisation mentale et l'influence du langage sur la pensée
- sociolinguistique : sur la langue dans la société, discriminations et variations
- informatique orienté ressources langagières avec notamment des cours de xml pour voir comment fonctionnent les correcteurs orthographiques et syntaxiques

J'en oublie surement comme l'histoire de la discipline qui fut épouvantablement ennuyante ou les cours de langue des signes que j'ai pris en option.

L'an prochain je poursuivrais à Lyon par un Master (2 ans) orienté vers la descriptions des langues. Dans l'idée de partir voir d'autres cieux et rencontrer des gens pour tenter de comprendre leur façon de voir le monde et décrire leurs langues. Ça serait cool. Et ensuite pouvoir utiliser les outils d'analyses sur les langues artificielles (type espéranto, sindarin de Tolkien ou klingon).

Voilà voilà !
Par rapport au boulot, en ce moment j'en ai plus d'officiel mais je tiens compagnie à une personne handicapée de temps en temps.
PMEmail PosterUsers Website
Top
Eyhidiaze
Écrit le : Mercredi 21 Avril 2010 à 17h27


Marmotte de beurre
Group Icon

Groupe : Modérateurs
Messages : 1 852
Membre n° : 149
Inscrit le : 05/07/2003




'tention le pavé. Je vais mettre des trucs en gras pour alléger et que les gens voient les thèmes abordés et les trucs potentiellement intéressants xD Ffff... 3615 mylife.

Fwouip. Allez c'est mon tour. Ma formation sera terminée dans exactement deux semaines (avant les exams évidemment), alors me reste plus beaucoup de temps :P

So... Je suis en deuxième année de BTS Responsable de l'Hébergement. En gros, c'est Hôtellerie, mais du point de vue managerial. L'hôtellerie sans la restauration. Avant ça, j'ai dû faire une mise à niveau dans la mesure où j'ai fait un bac L, pas un bac hôtelier. En gros, le Responsable de l'Hébergement dans un hôtel de luxe c'est la personne qui se trouve hiérarchiquement au-dessus du chef de réception et au-dessus de la gouvernante, donc qui dirige et coordonne le service des étages et celui de la réception.

En mise à niveau en hôtellerie restauration, j'avais principalement cuisine (yeurk), service (bof) et hôtellerie (ouiii *o*). Vu que les deux premiers me convenaient pas des masses(pas du tout pour la cuisine), je me suis axée sur le BTS hébergement car le BTS hôtellerie restauration a un tronc commun en première année (donc toujours la moitié de khakha). Et me voilà dans une formation où toutes les matières (presque) me plaisent. J'ai :

- Réception : généralités sur l'hôtellerie, sur les grandes chaînes, sur les différents modes d'hébergement et les procédures du travail en réception (arrivées, départs, réservations, etc).

- Etages : ma bête noire. Comment apprendre à nettoyer une chambre et à contrôler la propreté? Wouhou. Horrible. Une matière ennuyeuse avec une prof désagréable.

- Langues : anglais et allemand, appliqués à l'hébergement. Mises en situation, jeux de rôle, rédiger différents documents, des lettres professionnelles etc. Je surkiffe l'anglais *o* L'allemand moins, mais chuis subjective ^^

- Marketing : ben... marketing quoi, commercial, apprendre à vendre son produit, à étudier le marché, à démarcher etc. Je trouve ça super intéressant *o* Mais je crois que chuis une des seules dans ce cas xD

- Gestion des Ressources Humaines : ben tout est dans le titre ^^ Apprendre à recruter, conduire une réunion, former, évaluer le personnel. Ca aussi j'aime beaucoup *o*

- Gestion tout court, comptabilité : l'un de mes grands amours avec les précédents. Hé oui, beaucoup de gens détestent la compta, mais je fais partie de ces attardés qui aiment les chiffres, établir des bilans, des tableaux de bords et tenir les comptes :wub:

- Droit : appliqué à l'hébergement aussi. Principalement le droit des contrats et le droit du travail. J'aime bien, on apprend pas mal de choses qui permettent de pas se faire avoir dans la vie courante.

- Bureautique : word, publisher, excel et powerpoint sont mes amis *o* On apprend à rédiger les documents qu'on rencontre au quotidien dans un boulot en tenant compte de la norme.

- Communication : ben communication... Verbale, non verbale, conduite à avoir en entretien, on fait aussi des débats, c'est sympa.

Voilà. Et entre tout ça, on a de la "coanimation" en management, c'est à dire qu'on a entre trois et cinq profs ensemble, et on fait des jeux de rôles, des mises en situation du genre gestion d'un conflit, entretien d'embauche, négociation commerciale et conduite de réunion. J'aime bien ^^

Ceci dit, ces études m'ont permis de comprendre que je n'étais absolument pas faite pour l'hôtellerie de luxe, qui est un univers très à part où je ne me sens pas du tout à l'aise, ni pour l'hôtellerie classique tout court, pasque l'état d'esprit qui y règne d'une manière générale fait que je ne m'y sens absolument pas à ma place.

Doooonc mon projet, là, à court terme, c'est d'avoir mon BTS (déjà), et d'être prise à Chambéry en licence Hôtellerie-Tourisme-Loisirs, pasque
1) C'est un coin de la France que j'ai vraiment envie de découvrir
2) C'est plus vaste et plus ouvert que l'hôtellerie tout court
3) On peut partir à l'étranger avec Erasmus la moitié de l'année
4) Il y a un stage de seulement deux mois et sans soutenance au bout

Donc voilà, j'espère que j'y arriverai, c'est pris sur dossier. L'alternative c'est Quimper, mais une licence pro et un stage de trois mois donc moins bien. Et si je ne suis prise nulle part, je commencerai à taffer, simplement.

Projet à moyen terme : bosser en tant que saisonnière dans les villages vacances/campings/autres assimilés. L'été là où il y a la mer (ou pas, au fond je m'en fiche et j'aime pas la chaleur xD) et l'hiver là où y a la montagne (et de la neige *o*). C'est un univers qui je pense me conviendra beaucoup mieux, avec le côté animations et familial. Qui plus est, l'avantage d'être saisonnier c'est que nourri logé blanchi, on a un SMIC d'argent de poche. Donc pour mettre de l'argent de côté c'est chouette.

Et puis sur le long terme (ouais chuis une ouf, t'façon chuis sûre qu'au final ça va pas arrêter de changer en cours de route, je suis une girouette ^^), j'aimerais bien bosser à l'accueil dans une résidence pour personnes âgées. Au final, ce que je recherche surtout, c'est le contact permanent avec une clientèle (si possible de plusieurs pays, pour les saisons du moins) de tous horizons.

Voilàààààà ^^
PMICQ
Top
Lorelei
Écrit le : Mercredi 21 Avril 2010 à 20h57


Nymphe aux mânes vaporeuses
Group Icon

Groupe : Citoyennes
Messages : 1 756
Membre n° : 700
Inscrit le : 21/06/2006




QUOTE (Eyhidiaze @ Mercredi 21 Avril 2010 à 17h27)

Doooonc mon projet, là, à court terme, c'est d'avoir mon BTS (déjà), et d'être prise à Chambéry en licence Hôtellerie-Tourisme-Loisirs, pasque
1) C'est un coin de la France que j'ai vraiment envie de découvrir
2) C'est plus vaste et plus ouvert que l'hôtellerie tout court
3) On peut partir à l'étranger avec Erasmus la moitié de l'année
4) Il y a un stage de seulement deux mois et sans soutenance au bout

Eyhi : 5) C'est qu'à 2 petites heures de ta loutre, et ça, c'est 'achement chouette ^^



Merci à tous d'avoir joué le jeu, j'encourage ceux qui ne l'ont pas encore fait à se lancer. Ça m'éclaire sur plusieurs choses, moi la curieuse, donc c'est gentil. Pis ça peut peut-être faire naître des vocations, qui sait ^_^


Concrètement j'ai des questions à poser, mais là jsuis dans le coton suite à un traitement, donc j'éditerai pour y revenir lorsque j'aurai émergé mieux que ça :P
PM
Top
Merethide
Écrit le : Mercredi 21 Avril 2010 à 21h12


Chef du village
Group Icon

Groupe : Citoyennes
Messages : 37
Membre n° : 3 848
Inscrit le : 07/04/2010




Moi j'ai une question à poser à Eyhidiaze^^ (si on peut^^)

Pourquoi une LG qui propose qu'un stage de 2 mois est mieux qu'une LP (donc professionnalisante à moins que tu veuilles partir en master) qui propose un stage de 3 mois ?

Je sais pas si ce sera ton premier stage, mais courage pour trouver une boite qui te prenne uniquement pour deux mois.
Trois tu seras rémunéré (la misère mais c'est toujours mieux que rien).

Mais ... En fait, pourquoi ce goût pour la précarité ?
Que ce soit au niveau du choix de l'année prochaine, au choix de mode de boulot ...

Par contre, si tu veux des vieux multilangues, vient à Monaco, Cannes ou Nice, tu trouveras ton bonheur :)


Edit, en fait y a plein de question xD
PMEmail PosterUsers Website
Top
Eyhidiaze
Écrit le : Jeudi 22 Avril 2010 à 17h00


Marmotte de beurre
Group Icon

Groupe : Modérateurs
Messages : 1 852
Membre n° : 149
Inscrit le : 05/07/2003




Eh bien... Pour la simple et bonne raison (pour le stage) que j'ai, au cours de ma mise à niveau et de mon BTS, vécu plusieurs stages de quatre mois qui se sont très mal passés. Je déteste les stages, je n'aime pas la façon qu'ont les gens de traiter les stagiaires (souvent pour eux - en hôtellerie du moins - on est pas là pour apprendre, on est là pour faire le sale boulot pour une misère). Pour ne citer qu'un exemple, mon dernier stage, ils ont mis leurs employés au chômage économique et nous ont fait faire leur taff. Du coup, sur mes trois mois en housekeeping (service des étages), j'ai passé deux mois et demi à nettoyer les chambres, à raison d'entre 16 et 32 par jour. Alors que mon BTS est un BTS de management, c'est quand même moyen moyen.

Ensuite, j'ai absolument rien contre les licences pros en soi, j'ai pas l'intention de faire un master (vu que chuis déjà à ma quatrième année post-bac j'en ai un peu marre, même si j'aime apprendre). Simplement, les licences pros proposent des stages donc longs, avec projet et soutenance (deux fois j'ai vécu ça, je devais faire un projet mais au final on m'a rien laissé faire en entreprise donc j'ai dû monter de toute pièce un mensonge pour ma soutenance que je passe le 10). Sachant que les stages sont obligatoirement faits en hôtellerie classique et de luxe, ça m'intéresse encore moins.

Les licences pros en hôtellerie ressemblent trait pour trait à ma formation actuelle, qui commence à m'ennuyer. Alors que la licence générale en question propose une formation plus variée et dans laquelle j'apprendrais pas mal de choses. Qui plus est, cette variété fait que je pourrai faire mon stage dans un type d'hôtellerie qui m'intéressera. Je préfère largement passer deux mois à faire un boulot qui me plaît sans rémunération plutôt que cinq mois que je vivrais mal mais payées. Surtout qu'on est rémunérés grand max 300/400 euros (vraiment grand maximum) donc spas cher payé pour se faire piétiner.

Mh un goût pour la précarité je pense pas... D'une part je vois pas trop en quoi mon projet pour l'an prochain est précaire. J'aimerais bien savoir "^^ Après, pour la suite, si je veux être saisonnière, c'est pas vraiment par choix. Ce que je veux faire, c'est bosser dans des campings/villages vacances. Or, je connais pas beaucoup de structures de ce type qui soient ouvertes toute l'année. Spas un goût pour la précarité, c'est simplement ce que je veux faire qui fonctionne comme ça. Je supporterais pas de m'enfermer dans un boulot qui me plaît pas juste pour rester au même endroit ou pour gagner de la thune de manière fixe. Et j'aime découvrir de nouveaux endroits. 'fin voilà ^^

A terme, pour les vieux multilingues, j'y songerai ^^ Si t'as d'autres questions, n'hésite pas (=


@ma loutre : ouiiiiiiii ^-^ Comment ai-je pu oublier l'aspect le plus important? Lapidez-moi °_°
PMICQ
Top
Forty-two
Écrit le : Samedi 24 Avril 2010 à 14h56


Script Master
Group Icon

Groupe : Admin
Messages : 364
Membre n° : 262
Inscrit le : 04/08/2003




Très intéressant les expériences de chacun ! À mon tour …

J’ai suivi une formation aboutissant sur un master d’informatique fondamentale. Les cours parlent algorithmes, preuves de programmes, probabilités, logique, théorie des réseaux, complexité, automates, concurrence, et plein d’autres. La plupart ressemblent à des maths. On trouve aussi d’autres disciplines vues sous l’angle de l’informatique, comme la modélisation linguistique, qui touche à ce que fait Eölen.

En principe cette formation débouche sur un métier du style prof ou chercheur, qui ne me disait rien. J’aime bien la théorie, mais aussi la pratique : mettre les mains dans le cambouis, programmer, faire des vraies choses.

Le manque de cours « les pieds sur terre » m’a manqué. À part vision (comment détecter des formes, contours, objets, visages, etc. par ordinateur), compilation (écrire son propre compilateur), et systèmes d’exploitation (écrire une sorte de micro-Linux), tous les trois passionnants, pas grand-chose à se mettre sous la dent.

J’ai beaucoup appris en autodidacte sur l’aspect technique de l’informatique, mais presque rien sur ce qui distingue l’ingénieur du programmeur. C’est donc sur le terrain, au fil d’un stage en labo de recherche, d’un autre dans une startup, et surtout d’un dernier aux États-Unis chez une grande boîte de l’informatique, que j’ai eu un aperçu de la « vraie vie » : gestion de projet, communication, décisions techniques, réunions avec non-ingénieurs.

Peu après le dernier stage je suis revenu dans la même entreprise, mais à Londres. Je suis employé depuis deux ans et demi. Tout en restant dans la branche technique – pas question de devenir manager ! – j’apprends moins sur la technique, mais énormément sur les autres aspects du métier d’ingénieur. Travail fatiguant mais passionnant, au sein d’un projet ayant des millions d’utilisateurs.
PMEmail PosterUsers Website
Top
Asuka
Écrit le : Samedi 24 Avril 2010 à 15h57


Akaï Tsuki
Group Icon

Groupe : Citoyennes
Messages : 1 795
Membre n° : 44
Inscrit le : 07/03/2003




Et sinon Forty ton entreprise fait quoi pour avoir autant d'utilisateurs ?
PMEmail Poster
Top
Forty-two
Écrit le : Samedi 24 Avril 2010 à 16h50


Script Master
Group Icon

Groupe : Admin
Messages : 364
Membre n° : 262
Inscrit le : 04/08/2003




Mon entreprise est un moteur de recherche Internet bien connu. Elle possède un réseau de pub rassemblant des annonceurs et des sites affichant les pubs, qui se comptent en millions.
PMEmail PosterUsers Website
Top
Clad maker
Écrit le : Dimanche 25 Avril 2010 à 14h37


Revenant
Group Icon

Groupe : Citoyens
Messages : 672
Membre n° : 6
Inscrit le : 22/12/2002




À mon tour.

Je viens de commencer il y a moins d'un mois mon stage de fin d'étude afin d'être diplômé d'une école d'ingénieur en informatique. Durant les années passées à l'école, j'y ai appris pas mal de choses plutôt concrètes sur l'informatique (langages de programmation diverses et variés, notion sur les systèmes d'exploitation, réseau, un peu de compilation...), mais également des cours plus axés "manager" comme des notions propres à la conduite de projet, du droit, mais j'ai également reçu des cours de mathématiques et physiques (plus léger que le reste).

Actuellement, je suis donc en stage pour 6 mois chez un éditeur de logiciel français afin de conclure mes études. J'ai intégré une petite équipe d'une dizaine de personnes qui bossent sur l'interface utilisateur d'un des logiciels de l'entreprise. Ce sont par exemple les menus ou les fenêtres de dialogues qui s'affichent lorsqu'on utilise un logiciel. Mes journées se passent à réfléchir et à développer les fonctionnalités qui m'ont été demandé de faire, mais également à participer à des réunions de service afin de partager les avancées et difficultés de chacun. Ces réunions sont aussi l'occasion de planifier le travail que l'on va faire et à s'assurer que la collaboration entre les différentes personnes va aboutir au résultat souhaité. En outre, je cotoie également d'autres développeurs de services connexes afin de les questionner sur les travaux qu'ils mettent à disposition de mon service et que je réutilise au sein de mon travail.

L'ambiance y est détendue et les horaires assez souples (le matin on peut arriver entre 7 heures et 10 heures par exemple). Par contre, les locaux sont assez grands et l'on a vite fait de se perdre (surtout au début !). Cette grandeur fait aussi que les employés sont bien restreints à leur service et au final, on cotoie un peu toujours les mêmes personnes. Mais pour l'instant, ce stage me permet de me confronter à la réalité du développement de grandes applications dans un cadre rigoureux, ce qui j'ai trouvé, manque à la formation que j'ai suivi. Donc c'est bénéfique !
PMEmail PosterAOL
Top
Asuka
Écrit le : Dimanche 25 Avril 2010 à 15h35


Akaï Tsuki
Group Icon

Groupe : Citoyennes
Messages : 1 795
Membre n° : 44
Inscrit le : 07/03/2003




Ce que tu décrit Clad ressemble à un consultant en informatique où l'on demande de faire un logiciel et où il faut réfléchir à comment il doit fonctionner et ensuite faire des tests.

Sinon tu apprends comment communiqué avec tes clients pour leur expliquer, par exemple comment le logiciel remplacera l'ancien ?
PMEmail Poster
Top
Le poussin
Écrit le : Dimanche 25 Avril 2010 à 18h41


Roi des abysses
Group Icon

Groupe : Citoyens
Messages : 507
Membre n° : 310
Inscrit le : 22/09/2003




Consultant c'est pas la même chose, ça n'est d'ailleurs pas quelque chose qu'on fait en sortant de l'école ni même en stage mais plutôt une fois qu'on a accumulé un certain nombre d'années d'expérience. Le rôle d'un consultant est plutôt de conseiller/encadrer et non de réaliser (en gros c'est pas lui qui va taper le code, encore moins celui des tests).

Clad > On a globalement le même parcours, même si mon école était plus axée technique (pas trop de cours de droit, management et assimilables).
PMUsers Website
Top
Rufus
Écrit le : Dimanche 25 Avril 2010 à 22h00


Tu veux un bonbon ?
Group Icon

Groupe : Admin
Messages : 1 337
Membre n° : 75
Inscrit le : 18/04/2003




Je dois vraiment répondre? Comme chacun le sait, je suis le Président de la plus grosse compagnie de distribution d'énergie de la planète. Je passe donc ma journée à donner des ordres et à faire exécuter les directeurs incompétents.


Plus sérieusement:

J'ai un bachelier en Sciences Humaines & Sociales, orientation GRH, qui m'a donné un vaste cursus assez général sur les domaines de la sociologie, de l'ethnologie, de l'anthropologie, de la communication, des méthodes de recherche, du droit, des statistiques, de la psychologie et, bien sûr, de la gestion des ressources humaines. Ca, c'était quand j'habitais Liège.

Après une année passée en Allemagne où j'ai travaillé dans l'espionnage industriel (par téléphone), je suis parti à Bruxelles entamer un master en Relations Internationales, que je poursuis encore à l'heure actuelle.

Après, je verrai. Mes études sont de toutes façon trop théoriques pour préparer au terrain, d'où que je tente de me faire ma propre expérience sur le côté.

J'ai aussi quelques projets, d'écriture notamment, dans les cartons, auxquels je devrai donner d'avantage d'attention.
PMAOL
Top
Sven Lodorf
Écrit le : Lundi 26 Avril 2010 à 19h27


A-ffable^^
Group Icon

Groupe : Modérateurs
Messages : 2 127
Membre n° : 71
Inscrit le : 12/04/2003




Après Rufus(qui m'as fait rire sur sa première phrase), c'est à moi(allez, donnons des infos aux chinois du FBI et aux pirates turcs du Mossad) :


Alors je suis sorti diplômé il y a presque 2 ans d'une école d'Horticulture. en tant que Technicien qualifié
(la raison exacte de pourquoi j'ai eus la qualification est étrange m'enfin...tout le monde à signé alors...)

Ce qui me donne, bande de curieux, un Bac technique
Néanmoins, vus que je peux tenir tête à un chimiste(qui a Bac+4), un chercheur en sylviculture(doctorat Bac+5) et un ingénieur en agronomie(Bac+2), je pense que mon diplôme est lourdement sous-évalué.

Après tout ça, j'ai cherché du taf pendant un an mais sans matériel, sans argent à investir, sans expérience, je ne pouvais pas faire grand chose d'autre que m'occuper de jardins de particuliers.
Mais voilà, la crise étant venue, les gens ont moins d'argent à me donner...une année sans rien faire donc.

Refusant la déprime, je me tournais alors vers ce qui était mon idée/mon rêve de base : être un ranger !
Hélas, l'association qui s'intitulait ainsi était une bande de zozos qui relâchait illégalement des animaux à problèmes un peu partout dans le pays.
(Comme des castors, des lynx, des daims, on les laisserait faire, dans dix ans, on as des loups).
Je réalisais alors que j'avais négligé l'aspect chasse et en ouvrant le classeur des formations, un intitulé me sauta au visage :
Garde-chasse.

Depuis Octobre, je me traine donc jusqu'à Charleroi deux à trois soirs par semaine pour apprendre en gros :
-Législation de chasse
-Armes à feu et balistique
-Droit et procès verbaux
-Zoologie
-Botanique
-Agro-foresterie
-Gestion du gibier(dont l'indemnisation aux agriculteurs et particuliers)
-et d'autres point tout aussi utiles et pratiques


Hélas dans ma province, c'est tout sauf un coin de chasse(et aucun grand gibier recensé) et ma jeunesse fait tache dans le groupe(les autres ont dans les 30-40 ans).
Mon manque d'expérience me joue des tours lors des questionnaires et je ne peux que difficilement le compenser avec mes connaissances sur les plantes.
Enfin, les profs n'étant guère optimiste sur les places disponibles, je n'attends pas vraiment de taf de cette année.

Peu importe, l'an prochain, j'irais en herboristerie. ;)


Heu...quoi d'autre...ha oui, je suis 2ème Kyu en aïkido et (approximativement) 4ème Kyu en Kendo mais faute de temps(et parce que le dojo du coin est tout petit), je ne peux me lancer plus en avant.
PM
Top
Clad maker
Écrit le : Mardi 27 Avril 2010 à 11h23


Revenant
Group Icon

Groupe : Citoyens
Messages : 672
Membre n° : 6
Inscrit le : 22/12/2002




Asuka > J'ai reçu des cours de communication plutôt théorique durant mes études, pas spécialement centrés sur la communication autour d'un projet avec un client. Je n'ai pas encore eu a expérimenter cela car en stage c'est mon chef et mon tuteur qui ont discuté avec le client pour bien spécifier le besoin qu'il avait. Moi à l'heure actuelle, je ne fais que réaliser les fonctionnalités correspondant à son besoin (en restant suffisament ouvert pour pouvoir y inclure aussi des choses que le service où je suis souhaite ajouter). Mais ce travail fait normalement également parti d'un futur poste que je pourrais être amené à occuper.


Le Poussin > En fait, les cours de droit et de management que j'ai reçus sont plus des "initiations". Je pense qu'ils sont loin d'être suffisant pour devenir manager (ca nécessite de l'expérience dont on ne dispose pas en sortant de l'école) et c'est pourquoi malgré cela, en sortant de mon école, on passe forcément par la case développeur. Cependant, associées avec un autre diplôme, ces notions peuvent s'avérer utile si son souhait est de poursuivre dans la voie de la gestion de projet (par exemple en SSII).
PMEmail PosterAOL
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

Topic OptionsPages : 1 2 | Suivante | Dernière Reply to this topicStart new topicStart Poll

 


Habillé par Shadowillusions

Sites de nos membres :
Le blog de Mortis Ghost Le site de la réécriture Avatar RPG Le site de Fauna Friends