Powered by Invision Power Board


  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> [Série] Gravity, Une série sans remors
Eölen
Écrit le : Vendredi 11 Février 2011 à 01h15


Fondateur pas dans la main
Group Icon

Groupe : Admin
Messages : 2 596
Membre n° : 15
Inscrit le : 03/01/2003




En listant les séries que j'avais vu, je me suis rendu compte que j'avais parlé d'assez peu d'entre elles par ici, alors que plusieurs sont absolument formidables et que d'autres méritent d'être connues, au moins un ou deux épisodes. Puis, plusieurs du forum ont dit à un moment ou à un autre qu'ils parleraient d'une série en particulier qu'ils aimaient bien, sans pour autant le faire. Je ne citerais personne dans ce cas, ni Eyhidiaze à propos de The IT Crowd, ni Eternien pour Battlestar Galactica et encore moins Mortis et Arrested Development.
Je crois que le problème est lié à nos difficultés à parler des séries. Ouai, en fait, en général on voit pas trop quoi en dire, qu'est-ce qu'on a aimé et qu'est-ce qui est objectivement bon. On sait pas trop comment juger le jeu des acteurs ou la mise en scène, la musique ou les morceaux de scénario distillés dans chaque épisodes. Mais bon, je pense que c'est comme pour les jeux vidéos et que ça doit s'apprendre à force de pratique. Donc, je me lance, et je vais vous parler de séries télés, en tentant de faire qu'il y ai une nouvelle présentation par semaine sur Zana. J'compte évidemment sur votre aide, car j'tiendrais pas des siècles à un tel rythme dément mais j'suis sûr qu'on peut le faire !

Commençons par une série dont vous n'avez surement jamais entendu parler et qui s'est arrêtée après une trop courte saison : Gravity !

Gravity, ou [grav.i.ty] comme il est écrit pendant son très court générique au design sympathique en noir et blanc.
Image attachée

La série a été produite par Starz, une chaîne câblée américaine qui diffuse principalement des films mais aussi quelques séries dont Party Down et Spartacus dont je ne pourrais rien vous dire. La série a été diffusé au début de l'été 2010 et la chaîne a annoncé qu'elle ne produirait pas la suite, nous laissant avec un final un brin décevant et une haine sans limite pour cette chaîne stupide !

On a donc droit à seulement dix épisodes de 22 minutes de cette série qui nous présente le quotidien d'un groupe de new-yorkais qui se réunissent toutes les semaines car ils ont tous fait, à un moment ou à un autre, une tentative de suicide. Ce ne sont pas des désespérés pour autant, mais des gens qui ont des difficultés à affronter la vie et qui trouvèrent à un moment que le suicide était leur meilleure option. On suit principalement les deux nouveaux qui entrent dans le groupe au début de la série ainsi qu'un détective étrange qui les suis. L'histoire et les personnages évoluent au fil de la série. Les épisodes sont relativement liés, formant une seule histoire. Les épisodes présentent progressivement tous les membres du groupe de soutien en racontant leurs tentatives, leurs espoirs et leurs problèmes.
Image attachée
Présenté comme ça, ça semble bien triste et pourtant, c'est la comédie la plus drôle que j'ai vu depuis pas mal de temps ! Entre les scènes sérieuses et profondément humaine qui nous parlent d'amour, d'amitié, de la famille, de la solitude ou de la vie, on a une couche d'autodérision et de cynisme d'une brillance formidable ! Il est difficile de caractériser ce style d'humour noir si particulier qui se permet de rire de choses très grave sans pour autant les tourner au ridicule. On est pris aux tripes par des destins sombres mais il y a toujours une lueur de gaité qui rend espoir en l'humanité. Certes, il faut accepter de rire de ces choses, et être en âge de suivre certains dialogues très libres, largement au delà des limites des séries américaines puritaines habituelles. Mais si vous appréciez la vie, vous apprécierez cette série !
Image attachée
Les personnages sont touchants et globalement assez crédibles. Les acteurs qui les incarnent ne sont pas des célébrités mais vous avez peut-être aperçus Ivan Sergei dans la dernière saison de Charmed et Krysten Ritter dans quelques films dont les titres ne m'évoquent rien ou dans la série Breaking Bad. Sans oublier Jessica Walter qui incarnait déjà une mère inénarrable dans Arrested Development. Ils arrivent à garder un aplomb incroyable alors qu'ils disent des choses terriblement drôle ou complétement décalées qui en font des personnages assez peu caricaturaux, et même assez originaux. En fait, ils sont bons, crédibles et attendrissant quand il le faut, drôle souvent et globalement justes.
Image attachée
Le détective, incarné par Eric Schaeffer, réalisateur et scénariste de la série, un type qui accepte de se moquer de lui-même en portant des lunettes ridicules.

La mise en scène est assez simple, et je ne sais pas trop quoi en dire. La musique est peu présente et celle du générique de fin est complétement différente d'un épisode à l'autre, ce qui est un brin déroutant. Mais dans les épisodes en eux-même, elle n'est pas très présente. Le rythme est néanmoins soutenu, avec des va-et-vient entre plusieurs personnages et des situations toujours plus géniales les unes que les autres. L'écriture de cette série est fine et subtile, avec une vraie attention portée aux dialogues et aux détails qui la rendent tout à fait particulière.
Je vous laisse avec une petite bande-annonce en anglais, car cette série n'a bien sûr aucune chance d'être doublée pour la France. Mais vous pouvez sans trop de problème la trouver sur le net (vu qu'elle a pas été licenciée en France, je ne suis pas certain mais disons qu'il y a un flou juridique sur la question de savoir si c'est illégal), et les sous-titres se trouvent aussi (sinon, demandez-moi).


J'espère vous avoir convaincu de l'intérêt de cette petite série au goût si particulier, un peu comme une madeleine acidulée avec des morceaux de fromage et des pépites de chocolat. Si vous la regardez, revenez donner votre avis ensuite !
PMEmail PosterUsers Website
Top
Mortis Ghost
Écrit le : Vendredi 11 Février 2011 à 01h44


Le quatre-vingt septième fantôme
Group Icon

Groupe : Super Modérateurs
Messages : 1 761
Membre n° : 74
Inscrit le : 17/04/2003




A vrai dire autant ton article me donne envie de la voir, autant la bande-annonce m'a fait l'effet d'une douche froide, ça a l'air tout de suite beaucoup plus mièvre et plat que ce que tu décris.

Mais je vais mettre ça sur le dos du montage du trailer à l'ultraméricaine, un truc que je déteste de plus en plus, moi qui suit pourtant fan de bandes-annonces.

Quoi qu'il en soit merci pour l'article, je regarderais ça dès que j'aurais le temps et que j'en aurais fait l'illégale acquisition.
PMEmail PosterUsers Website
Top
Eölen
Écrit le : Samedi 12 Février 2011 à 16h43


Fondateur pas dans la main
Group Icon

Groupe : Admin
Messages : 2 596
Membre n° : 15
Inscrit le : 03/01/2003




Mièvre ? Mièvre ? Raaaah, cette bande annonce est nulle ! Non non non, c'est absolument génial, c'est tout ! Les toutes petites parties romantiques sont cernés par de l'humour et du cynisme pour former un tout incroyablement diabolique ! Pour montrer que ce n'est pas aussi plat que ce que montre cette bande annonce, voici deux courts extraits. J'espère que vous comprendrez à peu près les dialogues, je vous mets les sous-titres du premier au cas ou.
Le premier se situe dans le premier épisode et est une des rares scène qui fait allusion à la religion, la suivante dans le septième et montre que ce n'est pas si guimauve que ça.


- Pardonnez-moi car j'ai péché.
- Une minute. Zut ! Son flush est parti dans la rivière. Pourquoi ? Ne suis-je pas un bon croyant ?
- Accro aux jeux d'argent ?
- Je peux me le permettre. Les paroissiens sont généreux. Je rigole. C'est une blague, mon fils. Qu'est-ce qu'il y a ?
- Je l'ai trompée.
- Votre femme au paradis ? C'est la branlette ! C'est permis dès l'âge de 30 ans.
- Ce n'est pas drôle.
- Désolé.
- Vous avez trompé qui, vu que vous n'êtes plus marié ?
- Pour Dieu, je le serai toujours.
- Dans la Bible selon Robert. Je préfère celle où Dieu fait les règles.
- J'ai trompé mon épouse.
- Y en a d'autres devant vous pour aller en Enfer si vous n'avez rien de pire.
- On l'a fait en public. Dans une ruelle. C'était improvisé.
- Non seulement c'est pas un péché, mais j'encourage et j'applaudis. Deux ans de deuil, c'est assez. Recommencez à vivre.
- Elle est athée.
- Je l'aime encore plus. C'est une croyante perdue.
- Je me sens coupable.
- C'est normal, mais pas pour ça.
- Pour quoi ?
- Je vais vous donner un indice. Le suicide est un péché !
...
- Super. Un autre père qui m'abandonne.


PMEmail PosterUsers Website
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

Topic Options Reply to this topicStart new topicStart Poll

 


Habillé par Shadowillusions

Sites de nos membres :
Le blog de Mortis Ghost Le site de la réécriture Avatar RPG Le site de Fauna Friends