Powered by Invision Power Board


  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> [Série] In Treatment – En analyse, Une série à problèmes
Eölen
Écrit le : Mardi 08 Mars 2011 à 15h20


Fondateur pas dans la main
Group Icon

Groupe : Admin
Messages : 2 596
Membre n° : 15
Inscrit le : 03/01/2003




Les semaines s'égrainent telles les perles sur un collier qui brille de milles feux. Ses rayons sont puissants mais ils cachent une diversité incroyable dans les séries qui ont pu être présentées récemment ! Après les zombies, les suicidaires cyniques, les créatures folles de New York, le deuil de David Tennant et les délinquants voici le temps de la psychanalyse !

Et oui, j'allais pas aborder les métiers de la vie courante avec la police scientifique ou les services de soin, non non, il y a beaucoup moins commun avec cette excellente série qui ne s'adresse pas à tout le monde mais qui pourrait vous plaire !
Image attachée
Cette série nous fait entrer dans le cabinet de consultation d'un psychothérapeute. Chaque épisode de vingt minutes est l'occasion d'une séance. Cinq épisodes forment une semaine dans laquelle on découvre quatre patients différents les premiers jours, que l'on retrouve la semaine suivante, formant ainsi plusieurs trames qui s'entremêlent plus ou moins. Le vendredi, Paul, le psychothérapeute qui n'a rien d'extraterrestre, rend visite à son ancienne mentor pour discuter des cas problèmatiques de sa semaine. Un procédé très ingénieux qui permet d'amener un nouvel éclairage sur les épisodes précédents. On comprend mieux ainsi les réactions de chacun et les problèmes qu'ils peuvent avoir. Oui, car personne ne vient chez un psy par hasard.
Image attachée
La première saison, lancée en janvier 2008, comporte 43 épisodes, soit neuf semaines pendant lesquelles ont suit une assistante médicale aux sentiments problématiques, un pilote de l'air peu sûr de lui, un couple qui ne sait pas trop où il en est et enfin une jeune athlète à la carrière compromise par un accident de voiture. La seconde saison compte 35 épisodes avec d'autres patients dont une jeune fille atteinte d'un cancer et un enfant tiraillé par le divorce de ses parents. Une troisième saison s'est achevée en décembre mais je vous avouerais n'en être encore qu'au milieu de la seconde saison. La construction narrative est hyper maîtrisée avec une cohérence forte des personnages et des évolutions dans leurs caractères qui surprennent souvent. L'alternance des ambiances permet une diversité dans les épisodes qui contraste avec la mise en scène.

En effet, cette fois le paragraphe sur les choix de mise en scène va être bref. On reste pour presque tous les plans dans la même pièce. La caméra se déplace pour changer un peu les vues et amener un peu de dynamisme mais ça reste très sobre et très régulier. Pas de musique dans la première saison, un tout petit peu dans la seconde. L'important ici c'est les dialogues et les personnages. Ça tombe bien, ces premiers sont bien écrits et ces seconds très bons !
Image attachée
Les acteurs sont très importants puisque c'est eux qui tiennent toute la série et on peut dire qu'ils le font avec élégance. Le psy est incarné par Gabriel Byrne, qui jouait Keaton dans Usual Suspects (c'est pour l'anecdote vu que c'était il y a quinze ans mais j'trouve ça drôle). Il a reçu un Golden Globe de meilleur acteur dans une série dramatique dans cette série. Il est épaulé par une femme de caractère puisqu'elle incarnait l'amiral Cain dans Battlestar Galactica (notamment dans Razor) et une mentor du tonnerre qui découvrait Edward aux mains d'argent il y a une grosse poignée d'année. Dans la première saison, l'athlète est devenue ensuite Alice dans le récent Alice au pays des merveilles de Burton. Et on la découvre bonne actrice en fait, bien plus touchante et crédible que lorsqu'elle est dirigée par Burton !
Notons également Melissa George, une habituée des séries télés ayant fait des apparitions dans Charmed (drôle celle là d'ailleurs), Friends, Grey's Anatomy et plus récemment Lie To Me.
Un beau casting déjà mais ce n'est pas terminé ! Il reste à évoquer la fille du psy, Mae Whitman qui joue une ex démoniaque dans Scott Pilgrim vs. The World et Alison Pill, la jeune atteinte d'un cancer dans la saison 2 de In Treatment, la batteuse dans le film précédemment cité. Un bon argument pour convaincre Sven de regarder cette série :P

Que dire d'autre sur cette étrange série qui nous plonge dans la psyché humaine ? Et bien que malgré le nombre impressionnant d'épisode, il n'est pas difficile de se laisser entrainer et que le rythme permet de les regarder quasiment en temps réel, à raison d'un épisode chaque soir de la semaine. Une série étonnante qui prouve que le format épisodique permet de faire bien mieux que des romances adolescentes ou des récits fleuves dans un Marseille de pacotille.
En vous laissant avec la bande annonce officielle :

(et éventuellement cette autre critique intéressante ou celle-ci qui explique les origines israéliennes de la série dont je n'ai pas parlé)
PMEmail PosterUsers Website
Top
Sven Lodorf
Écrit le : Mercredi 09 Mars 2011 à 21h31


A-ffable^^
Group Icon

Groupe : Modérateurs
Messages : 2 127
Membre n° : 71
Inscrit le : 12/04/2003




Par pure curiosité, est-ce une série à la mentalist-intello-défonçage de porte ouverte ? Ou y-a-t'il de la nouveauté dedans ?

(c'est extrêmement traitre de lancer le nom d'une actrice en espérant racoler un spectateur)
PM
Top
Eölen
Écrit le : Mercredi 09 Mars 2011 à 22h09


Fondateur pas dans la main
Group Icon

Groupe : Admin
Messages : 2 596
Membre n° : 15
Inscrit le : 03/01/2003




Et bien, je ne connais la série The Mentalist que par le programme télé sur lequel je suis tombé récemment. Mais je n'ai vu aucun épisode. Pour ce que j'en sais, c'est un peu comme Psych mais avec des gens qui se prennent au sérieux et qui sont un peu pédants...si vous voulez en dire du bien, hésitez pas, mais en tout cas, ça n'a rien à voir avec In Treatment !

Ensuite intello, oui, c'est une série intelligente, mais pas obscure. Il n'y a que très peu de concepts de psychanalyse et ils ne sont jamais balancés de but en blanc. La plupart du temps, les patients sont aussi largués que nous et ils comprennent pas mieux, donc il explique ce qu'il leur dit.

Ce n'est pas non plus du défonçage de portes ouvertes. L'aspect que je n'ai pas développé dans ma présentation c'est que c'est basée sur une série israélienne qui a été racheté par des dizaines de pays. Là, le réalisateur original est coproducteur, donc il veille sur son bébé et il y a pas mal de choses bien construites dedans. La nouveauté dans les thèmes traités n'est pas exceptionnelle mais dans l'angle de vue, oui. C'est quand même super classe comme plongée dans l'intime.

(c'est pas une traitrise, c'est un cadeau)
PMEmail PosterUsers Website
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

Topic Options Reply to this topicStart new topicStart Poll

 


Habillé par Shadowillusions

Sites de nos membres :
Le blog de Mortis Ghost Le site de la réécriture Avatar RPG Le site de Fauna Friends