Powered by Invision Power Board


  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> [Fantasy urbaine] Les Dossiers Dresden, Par Jim Butcher
Etpah
Écrit le : Mercredi 06 Août 2014 à 17h05


Gardien d'Orichalque
Group Icon

Groupe : Modérateurs
Messages : 986
Membre n° : 84
Inscrit le : 24/04/2003




Alors, comme cela faisait longtemps que je ne vous avais présenté une petite série de livres, je vais vous parler aujourd'hui de la série des Dossiers Dresden.
Pour ne pas changer trop, il s'agit une fois encore de fantasy urbaine, mais pour une fois, le héros est un homme, Harry Dresden, mage de son état.
Dans un monde où le fantastique est monnaie courante pour qui sait le déceler, mais où les humains s'efforcent de rationaliser le moindre évènement, Harry Dresden vend ses services comme magicien détective privé (qui ne fait pas les filtres d'amour) à Chicago. Ce qui, on peut s'en douter, est loin de rapporter des fortunes. Ce qui l'amène aussi à consulter pour la police de temps en temps, et plus particulièrement pour l'unité d'investigation spéciale, dont le propos principal est de servir de dépotoir pour les autres services. Et, accessoirement, de traiter les cas 'étranges', mais de fournir des rapports occultant toute notion de surnaturel.

Tome 1 Tome 2 Tome 3


Les antagonistes principaux, au fil des histoires (15 romans pour l'instant), seront principalement les vampires, les faes, et les autres pratiquants de magie. Principalement, car il arrive parfois qu'on se fasse surprendre.
Je n'en dirais pas plus sur ces antagonistes, parce que c'est sacrément le foutoir. Attention, je ne mets pas de connotation mauvaise à ce terme. C'est le foutoir, tout comme essayer d'expliquer le visage politique du monde pourrait l'être. Chaque "race" possède ses propres intitutions, lois, et coutumes, et ce n'est donc pas simple à expliquer, surtout si on veut laisser un peu de mystère.

Tome 4 Tome 5 Tome 6


Alors, que dire sur cette série ? Harry Dresden est un magicien à la magie puissante, possédant des réserves d'énergie plus importantes que la plupart de ses concitoyens, mais ce qu'il a de plus en puissance, il le paye en finesse. Les magies les plus délicates lui sont au mieux difficiles, au pire impossible. Et la plupart des autres créatures sont plus puissantes que les humains (et par extension les mages, qui ont comme principal atout d'être préparés). Harry s'en prend donc souvent plein les dents, comme on dit dans le jargon, mais s'en sort toujours, plus ou moins bien.

Tome 7 Tome 8 Tome 9


Les histoires ressemblent vaguement à des enquêtes, avec surtout de grosses phases d'action. Elles sont intéressantes aussi, pour la plupart. J'ai beaucoup aimé le premier tome, les 7 ou 8 suivants sont bons, mais je ne peux que déplorer la direction prise par les derniers tomes. Comme souvent me direz-vous, je ne suis jamais content de la manière dont les personnages évoluent. Mais... c'est que je vous présente souvent des séries ayant un nombre important de tomes, et histoire après histoire, on commence à bien connaître les personnages, et à se les représenter d'une certaine manière.
Reprenons donc. Les ennuis semblent évoluer de tome en tome, devenant de plus en plus importants, les enjeux de plus en plus grands. Ce qui est bien, mais... on perd une partie du charme des premiers tomes. Quand on sauve l'univers avant le petit-dej, et que ce n'est que l'intro, je trouve que ce n'est plus très intéressant. (Oui, j'exagère volontairement le trait.)
Je ne dis pas que l'évolution est incohérente. Seulement qu'elle n'est pas celle que j'aurais aimé voir, ou que j'avais imaginé. Et... l'auteur a tendance à user et abuser de certains dilemnes moraux (existants certes, mais quand les conséquences de ces choix, le doute sur ce qu'on va faire et les regrets sur ce qu'on a déjà fait, la volonté de refaire ces choix tout de même, reviennent encore et encore et encore et encore... on commence à se dire que peut-être il faudrait passer à autre chose).

Tome 10 Tome 11 Tome 12


Les personnages secondaires récurrents sont dans l'ensemble assez plaisants et cohérents. Certaines relations évoluent, d'autres restent figées dans un éternel équilibre précaire sans raison. Ce qui, au bout de 15 livres, peut commencer à énerver un peu. Mais là encore, on observe le même problème : pour que les personnages restent intéressants ils se doivent d'évoluer. Ce qui est vrai, mais les choix de l'auteur, pour que ces personnages gagnent en puissance (potentielle) en même temps que le personnage principal, ne donnent pas forcément quelque chose de plaisant à lire. Enfin, ce n'est peut-être que mon point de vue.
Et puis... les histoires sont plutôt bonnes, mais j'ai un vrai soucis avec le personnage principal. Harry peut être vraiment agaçant parfois. Que ce soit avec ses jeux de mots pas toujours très inspirés, mais comme il le dit lui même, le paraître est très important quand la moitié de vos interlocuteurs peut vous tuer sur un coup de tête, ou tout simplement avec sa personnalité. On a vraiment envie de lui coller des baffes des fois.

Tome 13 Tome 14 Tome 15


Alors, après tous ces commentaires pas forcément très sympas, c'est quoi mon verdict ?
Hé bien, je recommande la série. Les premières histoires sont bien, avec un rythme prenant. Et libre à chacun de s'arrêter quand il le sent. Personnellement, malgré des baisses de qualité successives perçues (mais peut-être pas si réelles que cela, 15 livres en 14 jours ça fait beaucoup), je lirais le prochain volume avec plaisir. Tout en continuant à me plaindre que c'était mieux avant. Parce qu'on est comme ça nous les vieux cons.
PMUsers WebsiteICQAOLYahoo
Top
Crêpe
Écrit le : Lundi 23 Février 2015 à 02h34


Echo dans la pâte
Group Icon

Groupe : Citoyens
Messages : 2 912
Membre n° : 375
Inscrit le : 11/12/2003




Je n'ai jamais lu un seul Dossier Dresden mais je me permet un léger complément à ton article qui m'a donné envie de m'y mettre (quand j'aurai lu mes livres en attente).

Les Dossiers Dresden ont connu une adaptation en jeu de rôle, sous le système FATE (système narrativiste qui cartonne aux USA et s'exporte actuellement). Le système est extrêmement light, proposant de tout traité suivant des bases commune et permet aux joueurs un impact réel ET contrôlé sur la narration elle même (et pas juste "Je fais ça", mais bien "Je trouve un plan du métro sous le banc"). Difficile à présenter en quelques lignes et a cette heure, c'est malgré tout un système qui fait parfaitement son office.

Dresden Files RPG quant à lui, n'est disponible qu'en anglais et propose en deux volumes ("Your Story", le livre de base et "Our World" pour le meneur) de jouer dans le cadre des romans qui déjà me paraissait très sympa pour de l'enquête occulte plus mouvementé que l'Appel de Chtulu, plus proche en ce sens d'un C.O.P.S. avec en bonus de l'action et de la magie.

Une série télé également : Dresden, Enquêtes parallèles. Elle a tenu que la première saison (12 épisodes) mais le simple fait que le projet ait été finalisé prouve le succès de cette série de livres a nouveau.

Clairement, je pense que je vais me renseigné un peu plus. Merci Etpah, j'ai bien fait de faire un tour sur le forum. :)
PMEmail Poster
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

Topic Options Reply to this topicStart new topicStart Poll

 


Habillé par Shadowillusions

Sites de nos membres :
Le blog de Mortis Ghost Le site de la réécriture Avatar RPG Le site de Fauna Friends