Powered by Invision Power Board


  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> [Arcade] Street Fighter III Third Strike
Mortis Ghost
Écrit le : Dimanche 08 Mars 2015 à 01h50


Le quatre-vingt septième fantôme
Group Icon

Groupe : Super Modérateurs
Messages : 1 761
Membre n° : 74
Inscrit le : 17/04/2003




Image attachée

Année : 1999
Développeur : Capcom
Editeur : Capcom
Genre : Baston
Joueurs : 2
Autres Supports : Dreamcast, PS2, Xbox, et puis PS3 et Xbox 360 pour la version HD

Les jeux de combat c'est vraiment un truc rigolo, il y a plein de personnages, on les essaie tous, on tente de faire les coups spéciaux et puis on finit toujours par marteler le gros coup de pied en balayette que l'adversaire sait pas garder. Parfois il y a un mode solo où on peut débloquer du contenu, comme dans Soul Calibur, et c'est vraiment très amusant on se passe la manette pour battre l'IA en faisant un peu n'importe quoi, des après-midi de rigolade assurés. Personellement je n'ai jamais été plus loin que ça, j'ai toujours utilisé ce genre majoritairement comme prétexte à rassembler des amis avant une partie de Mario Kart, ou de Super Smash Bros Melee. Mais il y a eu un moment, je ne sais plus quand exactement, on s'est mis à regarder des championats de Street Fighter IV avec un ami.

Image attachée

Au début on trouvait juste ça comique que le commentateur (Ken Bogard, au passage, si ça vous intéresse) s'excite comme un diable sur un mec qui saute au bon moment ou réussi une choppe alors que ça semblait peu probable. On comprend même pas la moitié du vocabulaire mais c'est vraiment fun, beaucoup plus que le sport traditionel en tous cas. Alors on essaie Street Fighter nous aussi. Des versions au pif : le II Turbo, puis le IV Arcade Edition, et l'Alpha. Comme dans un jeu normal on fait des balayettes et on est contents de sortir des coups spéciaux. Puis petit à petit on apprend les mots techniques : Dash, Cancel, Overhead, Anti-air... On commence à trouver de petites stratégies qui tiennent le temps que l'adversaire en trouve une mieux. Puis on essaie Street Fighter III, le mal aimé.

Street Fighter III est sorti en 1999, cinq ans après Street Fighter II Turbo, le jeu mythique auquel presque tout le monde a joué sur super nintendo. À l'époque, l'attente des fans est terrible, et Capcom se sent d'humeur très audacieuse : du cast d'origine il ne reste que Ryu et Ken, tous les autres ont été remplacés par des nouveaux venus. Plus tard, Akuma, puis Chun-Li seront ajoutés, mais aucun autre "classique" ne rejoindra jamais le roster. Les fans fulminent, et détestent la quasi-majorité des combatants du jeu, jugés trop bizarres, d'aspect ou de gameplay. Et ils ont carrément tort, car ils sont tous excellents ! Aucun jeu de combat 2D n'est aussi joli que celui-ci, les animations sont prodigieuses de fluidité et le chara-design est brillant. Pourtant le jeu ne trouvera jamais son public, et tombera dans l'oubli, emportant la licence avec lui jusqu'à la sortie, en 2008, de l'épisode IV, qui ramènera toutes les têtes tombées du deuxième épisode, et donc l'adoubement des fans hardcore.

Image attachée

Nous, ce jeu, on l'adore. On le trouve joli, on aime les personnages. Par contre il est vachement difficile : les coups spéciaux demandent du timing, les personnages mélangent charges et quart-de-cercle, l'équilibrage est étrange, et surtout le jeu va très vite, en comparaison avec son petit et son grand frère. Il est nerveux, violent, fluide comme de l'eau avec un katana. On en est dingues, en fait. Maintenant, chacun a son personnage. On a été s'entrainer dans une salle d'arcade à Paris, et on a même tenté le championant en équipes du Stunfest, où, bien sur, on s'est fait démolir. Mais on n'abandonne pas, on abandonnera jamais. Parce que maintenant on arrive à lire régulièrement les mouvements des autres. On arrive à garder, et à parrer parfois, cette mécanique unique au jeu qui consiste à appuyer en avant au moment même où l'adversaire frappe, afin d'annuler son coup complètement et de pouvoir contre-attaquer immédiatement. Une manoeuvre particulièrement compliquée et risquée, mais qui donne lieu à des actions héroïques et spectaculaires.

Maintenant on a tous un stick, et une façon de jouer qu'on tente de modifier en permanence pour en effacer le plus de défauts possible, augmenter la palète de réactions, et perfectionner notre défense. Parfois on perd vingt matchs d'affilée, parfois on déteste Street Fighter pour toujours, puis on revient le lendemain pour écraser toute la terre. Parfois on lit dans l'ennemi comme si c'était un livre, et on danse avec lui pour le détruire. On s'insulte, on se félicite, on transpire ensemble sur nos gros boutons en plastique. On passe des heures à faire les mêmes erreurs qui deviennent de mauvais réflèxes puis on trouve une façon de les contre-carrer, en les remplacant par une manoeuvre deux fois plus diffile à faire, mais qui rend fou le mec d'en face. Et ça c'est trop génial.
Les jeux de combat pour moi ce n'est plus le truc pour attendre Mario Kart. Les jeux de combat, d'abord c'est Street Fighter Third Strike, et c'est vraiment un truc vénère, un entrainement rigoureux, de la frustration et des moments de lumière divine dans la tête. C'est des amis, des nouveaux venus qu'on doit initier, des mecs trop fort qu'on rêve de vaincre, des vidéos qu'on regarde plus pour rire mais pour comprendre. C'est une montagne qui reste encore à escalader, mais depuis le flanc de laquelle on voit déjà vachement loin, et on est vraiment très content que ce vent glacial et coupant nous attaque le visage, parce que dans ce vent il y a une odeur de puissance qui enivre violement.

Image attachée

--

Alors donc pour ceux que ça intéresse SF III existe en plein de versions, mais celle qui est jouée aujourd'hui quasi-uniquement c'est la 3.3 : Third Strike. Personnellement j'y joue sur deux supports : Ma PS3, avec le remake HD qui a des avatanges mais aussi des inconvénients. Il coute une quinzaine d'euros, et il est bien sur possible d'y jouer en ligne. Mais si vous doutez, ce que je comprendrai très bien, il est possible de télécharger pas très légalement la version arcade et d'y jouer sur internet grâce à un très bon programme qui s'appelle Fightcade, et qui est normalement compatible PC/Mac/Linux, bien que ça ne soit pas encore totalement prouvé. Si quelqu'un est intéressé, je suis carrément motivé à initier aux bases du jeu, que ce soit par skype ou via le chat textuel intégré au programme. Mais je ne suis pas expert du tout, et il faudra s'armer de patience et de détermination pour avancer dans un monde impitoyable où tout le monde joue le même personnage depuis 15 ans. Mais plus la montagne est haute, plus la montée est trépidante n'est-ce pas ?

Image attachée

Et je termine avec la vidéo du mythique EVO Moment 37, un truc qui date de 2004, où Daigo, champion japonais jouant Ken, réalise une série de parry incroyables face à la Chun-Li de Justin Wong, le prodige américain, puis le bat en exécutant sa super. Comme vous pouvez le deviner en assistant aux réactions de la salle, c'est assez difficile à faire, et ça en a motivé plus d'un à se lancer dans le jeu de baston.

PMEmail PosterUsers Website
Top
Lars Rosenblau
Écrit le : Dimanche 08 Mars 2015 à 14h40


Sadique cinglé
Group Icon

Groupe : Citoyens
Messages : 777
Membre n° : 601
Inscrit le : 19/09/2004




Ce que tu expliques sur Street Fighter fait pas mal résonance avec l'expérience de Smash de mon frère et moi.

Depuis melee et jusqu'à Smash 4 on a passé des dizaines de dizaines d'heures à faire n'importe quoi, puis à orienter notre jeu pour vaincre le n'importe quoi de l'autre, jusqu'à ce que notre n'importe quoi ressemble à des stratégies.

On n'a pas un niveau de fou (sur sm4sh on a entre 70 et 80% de victoires en ligne), et on s'est jamais vraiment aventurés en tournoi, mais on y pense parfois (le problème c'est que c'est loin, ça prend du temps et faut y aller).

Au final je parle peu du sujet (street fighter), mais je pense qu'on a dû passer par des stades similaires.
1° Jouer avec frères/amis
2° Commencer à s'intéresser à la communauté autour du jeu
3° Commencer à s'intéresser aux tournois
Avec comme effets secondaires :
1° Regarder une partie (entre bons joueurs) est intéressant
2° Jouer à un jeu moins technique est moins intéressant en multijoueur.

Pour en revenir quand même à Street, j'ai effectivement joué au II Turbo sur SNES quand j'étais petit, mais je suis passé à côté du III, et pour l'essentiel du IV. L'univers et les personnages ne m'attirent pas, et je trouve ça vachement important dans un jeu de combat en fait (j'aurais jamais été intéressé par smash si il s'était appelé "dragon fight" et avait eu des personnages lambda).
Et puis le gameplay à joystick à base de quart de cercle de fou c'est vraiment pas pour moi, j'ai besoin de mes quatre boutons (smash special saut bouclier) à la smash.
Le style graphique de SF III est joli en tout cas, bien mieux que le II ou le IV.
PMEmail PosterUsers WebsiteICQ
Top
Shadow Gate
Écrit le : Dimanche 08 Mars 2015 à 15h13


Canidé ténébreux
Group Icon

Groupe : Admin
Messages : 2 525
Membre n° : 442
Inscrit le : 15/02/2004




Voilà un bien bel article qui transpire la testostérone et suinte le dopage aux hormones de croissance!
Il me donnerait presque envie de me mettre au jeu, mais moi les Street Fighter, ça a jamais vraiment été ma tasse de thé!

Moi la série de jeux de combat que j'admire et adule, c'est les BlazBlue. Des persos charismatiques, une profondeur de gameplay incroyable, du dynamisme tellement fou qu'il rend dingue.

Mais le soucis... c'est que je suis trop nul.
Même en m'entraînant des heures, je progresse pas ou peu... et tout seul je m'ennuie.
C'est triste.

Mais ce que tu vis est beau. J'aurais aimé l'expérimenter moi-même.
Snif.
PMUsers WebsiteAOL
Top
Mortis Ghost
Écrit le : Dimanche 08 Mars 2015 à 20h46


Le quatre-vingt septième fantôme
Group Icon

Groupe : Super Modérateurs
Messages : 1 761
Membre n° : 74
Inscrit le : 17/04/2003




Yes ! Merci !

Lars > Je comprends tout à fait ! Super Smash Bros Melee est sans doute ma première expérience de jeu de combat où j'avais envie de progresser, bien avant de toucher à Street Fighter. Bon ça n'a jamais été véritablement le cas, j'ai toujours été assez médiocre en placement dans ce jeu, mais je le trouve vraiment excellent dans le sens qu'il est très accessible, mais doté d'une profondeur inattendue. Et puis bon les persos de Nintendo ont la classe quoi. Par ailleurs, 70 à 80% de victoire en ligne ! WAHOU !

SG > Les persos de Blazeblue sont vraiment cools (surtout cette femme-chat que tu arborais en avatar fut un temps), mais je me perd un peu dans le système de jeu ! Toutes ces jauges et ces boutons qui servent à autre chose qu'attaquer, j'avoue que ça me perturbe. Quand au fait de progresser seul, c'est vraiment quelque chose de très difficile. Le jeu de combat est un truc qui doit se faire à plusieurs pour y trouver du fun sur le long terme, je pense. Sans partenaire(s), dur de trouver la motivation de s'entrainer pour tabasser des inconnus en ligne.
PMEmail PosterUsers Website
Top
Sven Lodorf
Écrit le : Lundi 09 Mars 2015 à 09h04


A-ffable^^
Group Icon

Groupe : Modérateurs
Messages : 2 127
Membre n° : 71
Inscrit le : 12/04/2003




C'est ce qui m'as toujours fait reculer avec les jeux de combats : Faut des heures d'entrainement pour arriver à quelque chose...et ton égo (de dépressif) morfle une fois lancé online.

Mais j'aime beaucoup les petites histoires de street fighter...oui, malgré les retcons, les erreurs de continuité, les persos parfois surpuissants/surcharismatiques laissé.es de côté pour le nouveau jeu (Oro, Q, ou êtes-vous ?), etc...
But you know what they said: the third strike is what count

Fun fact: Dans cet épisode 3, Ken et Ryu devaient être absents et remplacés par leurs Shotoclones, devenu.es leur disciple/rivaux.

Et sinon, vous connaissez ça :
Street Fighter: Assassin's Fist


Merci pour cet article, Mortis-copain.
PM
Top
Clad maker
Écrit le : Dimanche 29 Mars 2015 à 00h59


Revenant
Group Icon

Groupe : Citoyens
Messages : 672
Membre n° : 6
Inscrit le : 22/12/2002




Ah Street Fighter ! J'en ai de très bons souvenirs sur Megadrive avec Street Fighter 2.
Ensuite, c'est plutôt une traversée du désert jusqu'à Street Fighter 4 où j'ai redécouvert ce genre de jeu où il est question de combos que l'on perfectionne. Malheureusement, je reste pas très bon à ce genre de jeu (même si je m'amuse beaucoup à y jouer).

Street Fighter 3, je ne connais malheureusement pas du tout (et je ne connaitrais surement jamais car c'est le genre de jeu qui prend beaucoup de temps). Mais d'après ton test Mortis, on y retrouve tout de même ce fighting spirit propre à la série.

D'ailleurs si des personnes sont intéressées, il existe un reportage pour les 25 ans de Street Fighter qui est disponible ici :
https://www.youtube.com/watch?v=2gZBITO5GwI
PMEmail PosterAOL
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

Topic Options Reply to this topicStart new topicStart Poll

 


Habillé par Shadowillusions

Sites de nos membres :
Le blog de Mortis Ghost Le site de la réécriture Avatar RPG Le site de Fauna Friends